@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

vendredi 12 décembre 2008

***Discussions sur le climat...***


***Aujourd'hui vendredi, les chefs d'Etat et de gouvernement de l'UE ont l'intention de définir, lors de leur sommet à Bruxelles, un paquet climat visant à lutter contre le réchauffement climatique et de le présenter en clôture de la conférence sur le climat de l'ONU, à Poznań, en Pologne. La presse européenne commente les résultats provisoires des discussions internationales sur le climat.

Frankfurter Allgemeine Zeitung - Allemagne
Le Frankfurter Allgemeine Zeitung commente la décision de l'UE sur les certificats d'émissions qui doivent réglementer les émissions de gaz à effet de serre : "La politique des certificats est une politique quantitative légitime, pragmatique de l'Etat pour limiter les émissions nocives. Une obligation pécuniaire pour la première délivrance des certificats est cependant une taxe arbitraire au nom de la protection de l'environnement. Ce qui est grave c'est que cela rend les certificats négociables. Des prix sont ainsi fixés pour avoir le droit de polluer. Ceux-ci indiquent à l'appareil de production industriel la qualité politiquement souhaitée. Cela concerne jusqu'aux investissements qui sont respectueux de l'environnement en soi et qui, par conséquent, n'ont pas besoin d'un investissement secondaire sous la forme d'acquisition de certificats de pollution qui deviennent de plus en plus rares et de plus en plus chers dans le contexte de la croissance économique. C'est de la politique environnementale sur la valeur marchande de l'évitement de la pollution." (12.12.2008)

La Repubblica - Italie
Le quotidien progressiste de gauche La Repubblica commente la nouvelle attitude conciliante du président du Conseil italien, Silvio Berlusconi, dont la menace d'utiliser son veto avait compromis les négociations sur le paquet énergie-climat. "Le brusque revirement de Berlusconi s'explique par la peur de faire mauvaise figure et d'être attaqué par la gauche. ... L'Italie est satisfaite, elle demande un assouplissement des mesures pour éviter le risque... de voir une fuite de la production dans des pays ayant peu d'obligation, voire aucune, à respecter par rapport au climat. L'objectif de l'UE est d'établir un paquet climat lui permettant de se présenter en 2009 aux négociations sur la lutte contre le réchauffement climatique, lorsque tous les pays devront se conformer au protocole de Kyoto qui expirera en 2012. L'espoir est que l'UE en collaboration avec les Etats-Unis de [Barack] Obama et de son nouveau plan climat puisse faire bouger le reste du monde pour la lutte contre le réchauffement climatique." (12.12.2008)

El País - Espagne
Le quotidien El País commente le compromis sur la question du climat qui se dessine à la conférence de l'ONU à Poznań : "Le sommet sur le climat … qui se tient à Poznań (Pologne) a pris un tournant inespéré par rapport aux attentes pessimistes qui prédominent. … Ce changement est sûrement dû aux perspectives ouvertes par la prochaine présidence de [Barack] Obama qui a annoncé qu'il souhaitait donner un coup de pouce à l'économie en s'appuyant en partie sur le développement des énergies alternatives. L'étape suivante – ou simultanée – qui sera décidée en grande partie aujourd'hui, consistera à concilier les intérêts divergents des 27 pays membres, en tenant compte de leurs différents niveaux de développement et besoins énergétiques." (12.12.2008)

Delo - Slovénie
Dans ce contexte de crise économique mondiale, de nombreux politiques oublient qu'ils se sont engagés à protéger la planète pour les générations futures, estime le quotidien Delo. Même l'adoption du paquet énergie-climat de l'UE et les négociations à Poznań piétinent à cause de cela : "Certaines nations industrialisées ont commencé à reprendre à leur compte les demandes formulées par les principaux pays en développement. En ces temps de crise économique, ils se sont rappelés qu'il était possible éventuellement d'obtenir un passe-droit. Mais que vont dire les petits Etats insulaires qui vont disparaître sous le niveau de la mer dans les prochaines décennies alors qu'ils n'ont eux-mêmes causé aucun dommage à la planète ? ... En outre, il semble que les pourparlers piétinent aujourd'hui parce que le nouveau gouvernement de Barack Obama n'est pas encore entré en fonction. L'Inde et la Chine attendent la décision des Etats-Unis concernant une collaboration dans la lutte contre le changement climatique avant d'accepter de discuter de la réduction des émissions. Les riches devront fléchir tôt ou tard sinon notre planète risque de faire l'objet d'un nettoyage beaucoup plus profond – la lutte pour la survie. Quoi qu'il en soit, il y a nettement moins de riches que de pauvres désespérés et qui n'ont rien à perdre." (12.12.2008)

Eurotopics

Aucun commentaire: