@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

samedi 20 juin 2009

*Les Verts prêts à en découdre avec le PS aux régionales...*

***En Ile-de-France, les hostilités entre les socialistes et les écologistes ont déjà commencé.

16,48 % pour le PS, 16,28 % pour Europe Écologie : depuis le 7 juin, les Verts ont ces deux chiffres en tête. Et une seule obsession, passer dans neuf mois devant les socialistes. Ils ne veulent surtout pas laisser retomber la pression. Mardi soir, soit deux jours après leur conseil national où ils ont décidé de mener une stratégie d'autonomie pour les régionales, le bureau exécutif des Verts a mis en place la structure du nouveau «CAP» - comité d'animation et de pilotage -, chargé d'élaborer les listes Europe Écologie pour 2010.

En partie calqué sur celui des européennes, le nouveau CAP, dont la réunion constitutive est fixée au vendredi 3 juillet, fait la part encore plus belle aux personnalités issues de la société civile. «L'idée est de jouer à fond l'ouverture», confie le numéro deux des Verts, Jean-Vincent Placé, président du groupe au conseil régional d'Ile-de-France.

Selon lui, les membres du CAP devront être «particulièrement vigilants» pour éviter deux écueils : «Le conservatisme des Verts et le mépris que certains nouveaux pourraient avoir à l'égard de l'appareil des Verts.»

Concrètement, le CAP sera composé des huit membres du collège exécutif des Verts et seize places - soit le double ! - seront réservées à des personnalités issues du monde associatif. Ces derniers seront désignés par ceux des nouveaux eurodéputés, élus il y a quinze jours, qui sont eux-mêmes issus de la société civile.

«Tête de dirigeable»

Une fois le CAP composé, comme gage de transparence, les quatorze eurodéputés d'Europe Écologie auront un statut d'«invités permanents». De même que les parlementaires français Verts, à l'exception de la députée de Paris Martine Billard. Il est reproché à cette dernière de ne pas avoir soutenu la dynamique Europe Écologie durant les européennes.

Pour la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, ouverture ne signifie pas perdre son âme. «Comme durant les européennes, les Verts entendent rester la colonne vertébrale du rassemblement» de la famille écologiste mais « sans tomber dans le piège de l'appropriation», dit-elle. De son côté, Daniel Cohn-Bendit a déjà assuré qu'il ne serait pas «le moteur» de cette campagne mais qu'il lui apporterait son soutien.

Au regard du détail des résultats du scrutin du 7 juin, où les listes Europe Écologie sont arrivées devant les socialistes dans 7 des 22 régions de métropole, décision a été prise ce week-end de partir «en autonome» aux régionales. Aucuduflotn accord de premier tour ne sera donc possible avec le PS.

Jean-Vincent Placé, qui aspire lui-même à conduire la liste Ile-de-France Écologie dans la Région capitale, juge «pas probable, mais certain» que les écolos remporteront plusieurs Régions. Lui-même se voit déjà en successeur de son «ami», le socialiste Jean-Paul Huchon.

Du coup, en Ile-de-France, les couteaux sont déjà tirés avec le PS depuis quelques jours. Jeudi, dans l'entourage de Huchon, un élu socialiste estimait que «Placé a pris une tête de dirigeable». «C'est Dr Jekyll et Mr Hyde. D'un côté il a cogéré la Région avec nous, de l'autre il veut se distinguer», tacle-t-il. Lors d'une réunion du groupe Verts la semaine dernière, Placé, en parlant des socialistes, aurait lancé : «On va les bouffer.»

L'UMP francilienne savoure la situation. Elle espère reprendre la Région à la gauche. En début de semaine, dans un restaurant parisien, Valérie Pécresse, chef de file UMP pour l'Ile-de-France, a croisé par hasard Jean-Vincent Placé, qui y déjeunait avec Yannick Jadot, un ancien de Greenpeace élu eurodéputé le 7 juin. La ministre est allée le saluer et, en réponse à Huchon qui a déclaré ne pas craindre la concurrence de Placé, lui a déclaré : «Moi, je sais que tu es quelqu'un…» La bataille de l'Ile-de-France a débuté.

Rodolphe Geisler
Le Figaro
19/06/2009

***En effet, moi je connais Jean-Vincent Placé!...et je sais qu'il est quelqu'un…!A SUIVRE...***

Bien à vous,

Morgane BRAVO
http://www.facebook.com/pages/Morgane-BRAVO/42491554804

Aucun commentaire: