@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

lundi 6 juillet 2009

*Des infrastructures pour La Réunion du développement durable...*

***Pour préparer la vie d’un million d’habitants dans La Réunion de 2025, des grands travaux sont engagés. Ils ne se situent pas dans une logique de rattrapage d’une référence extérieure, mais dans le cadre de la construction d’un projet réunionnais de développement durable caractérisé par l’objectif de l’autonomie énergétique quand le pays atteindra le million d’habitants.

Ouverte depuis le 23 juin et inaugurée officiellement cette semaine, la route des Tamarins est le premier grand chantier de La Réunion du million d’habitants. Il préfigure d’autres projets qui donneront d’ici 2025 à La Réunion un tout autre visage. Tous ces travaux s’inscrivent dans la démarche développement durable d’un projet alternatif, susceptible de fédérer les Réunionnais autour d’enjeux essentiels.

La route des Tamarins permet dans l’immédiat des gains de temps dans les déplacements, ce qui donne à l’Ouest et au Sud de nouveaux moyens de développement. C’est aussi dès maintenant la voie structurante d’un nouvel aménagement de l’Ouest situé à mi-pente, entre un littoral surpeuplé et les Hauts éloignés des grands centres économiques. La route des Tamarins permet donc d’anticiper la poussée démographique qui va se poursuivre durant les 20 prochaines années à La Réunion.

Elle s’inscrit également dans la reconstruction de la forêt réunionnaise, avec la replantation de 800.000 arbres qui vont contribuer à réparer trois siècles d’atteinte à l’environnement. Planter des arbres, c’est aussi diminuer les émissions de gaz à effet de serre puisque tout au long de leur vie, les végétaux vont stocker le carbone.

Plus rien ne sera comme avant

Un autre dispositif d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre est aussi au programme des prochains travaux autour de la route des Tamarins : c’est l’implantation de panneaux solaires pour produire de l’électricité sans polluer. Replantation et production d’électricité font de cet équipement un précurseur dans l’aspect environnement du développement durable. A cela s’ajoute la dimension sociale du développement durable : le chantier a créé des milliers d’emplois pour sa construction, et favorisé l’acquisition par des Réunionnais de nouvelles connaissances qui pourront être à nouveau investies dans d’autres projets.

Les dernières semaines du chantier et le temps écoulé depuis la mise en service de l’équipement ont souligné l’adhésion massive de la population à ce projet. Désormais, plus rien ne sera comme avant, car les Réunionnais savent qu’ils sont capables de concrétiser les projets nécessaires à leur développement, quelles que soient les difficultés à relever.

Un projet propre à La Réunion

Après la route des Tamarins, La Réunion a d’autres grands chantiers d’infrastructures au programme. À court terme, ce sont le tram-train entre Sainte-Marie et Saint-Paul, l’aéroport de Gillot puis la nouvelle route du littoral. Ces chantiers seront suivis par le prolongement de la route des Tamarins vers le Sud et le Nord, et par l’extension du tram-train entre Sainte-Marie et Saint-Benoît d’une part, et entre Saint-Paul et Saint-Joseph d’autre part. Comme la route des Tamarins, tous ces projets comprendront des créations d’emplois, et une contribution de La Réunion à la lutte mondiale contre les émissions de gaz à effet de serre.

Ils comprendront aussi une dimension culturelle importante, avec la réalisation de la Maison des civilisations et de l’unité réunionnaise. Cet outil permettra aux Réunionnais de mieux se connaître, et de se souvenir que les grands projets qu’ils sont en train de construire participent à la dynamique de leur Histoire.
Il est à noter que ces équipements ne s’inscrivent pas dans une logique de rattrapage d’un modèle extérieur, qui plus est distant de plusieurs milliers de kilomètres. Ils balisent la construction d’un projet alternatif que les Réunionnais mettent en œuvre afin de répondre à un défi spécifique : réussir le développement durable d’une île tropicale qui va connaître une augmentation de 25% de sa population d’ici 2025, et qui a obtenu l’application d’une des législations sociales les plus avancées au monde.
Ces projets préparent l’évolution de La Réunion vers une société qui pourra produire, créer massivement des emplois et organiser ses déplacements sans émettre de CO2.

M.M.

Témoignages re
7 juillet 2009

Aucun commentaire: