@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

lundi 19 octobre 2009

***Jean Jouzel : « il n’y a plus de temps à perdre »...***



***Jean Jouzel, vice-président du GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat), s’exprime sur les enjeux liés au changement climatique et rappelle l’urgence d’agir dès aujourd’hui.

« Si aucune mesure n’est prise, le réchauffement en Europe de l’Ouest pourrait atteindre de 4 à 6°C dans la seconde moitié du XXIe siècle. Si l’on souhaite le limiter à 2°C par rapport au climat préindustriel – ce qui est l’objectif de l’Europe –, il faut diminuer nos émissions de gaz à effet de serre par deux, voire par trois, d’ici à 2050, puis poursuivre cet effort. C’est un véritable défi, surtout si l’on songe que ces émissions n’ont jamais augmenté aussi rapidement qu’actuellement. Il faut pourtant qu’elles soient stabilisées d’ici à 2015 au plus tard.

Nous ne subissons pas encore les conséquences adverses du réchauffement. Aussi le message a-t-il du mal à passer… Pourtant, même s’il est difficile de prédire où et comment ces conséquences se réaliseront, on en connaît les grandes lignes : inondations dans certaines régions, sécheresse et accès à l’eau plus difficile dans d’autres, vagues de chaleur à répétition, risques de cyclones plus intenses, fonte de glaciers de montagne, accélération de la perte de la biodiversité, diminution des rendements agricoles au-delà d’un certain seuil de réchauffement, conséquences sur la santé… Il faut renoncer à cette idée très dangereuse que, le moment venu, on trouvera une solution miracle. C’est maintenant qu’il faut passer à l’action !

Parallèlement à ces mesures de réduction d’émissions de gaz à effet de serre, il faut nous préparer à vivre dans un climat plus chaud que celui que nous connaissons. Il faut donc modifier les infrastructures dans les transports, les bâtiments, les réseaux de production et de distribution d’eau et d’énergie, afin quelles soient adaptées à des précipitations et des températures qui s’écartent des normales saisonnières actuelles. C’est la seule manière de renforcer notre capacité à faire face à ce bouleversement climatique et à en diminuer les impacts négatifs. »

13 octobre 2009

Aucun commentaire: