@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

lundi 21 décembre 2009

*Effets cumulés de plusieurs substances chimiques: un cocktail explosif*UE

***Rencontre avec le Président : Effets cumulés de plusieurs substances chimiques: un cocktail explosif*

Ulf Björnholm Ottosson, Conseiller pour l’environnement à la Représentation permanente de la Suède à Bruxelles, a piloté les négociations sur les effets combinés des substances chimiques dans le groupe de travail « Environnement ». Les conclusions portant sur cette question seront adoptées lors du Conseil « environnement » du 22 décembre. La Présidence suédoise entend mettre en relief cette question, née d’une initiative danoise, et figurant à l’ordre du jour de la réunion du Conseil en juin dernier.

Qu'est-ce qu’on appelle les effets combinés ?
- Ce sont les effets de substances chimiques, qui pris séparément ne dépassent pas les seuils de dangerosité fixés par la règlementation européenne, mais dont l’exposition à leur synergie a des conséquences graves. Les gens sont exposés quotidiennement à un « cocktail » de substances chimiques. Des études montrent que, lorsqu’un animal est exposé à une combinaison de différentes substances, son organisme encourt des effets nocifs bien que les concentrations de chaque substance prise isolément ne soit pas considérée comme nocive. Ceci est particulièrement avéré lorsque nous avons à faire à des substances affectant les hormones, qui peuvent notamment être reprotoxiques, occasionner des lésions fœtales et d’autres effets graves sur la santé. Les substances chimiques peuvent provenir de diverses sources : l’air ou les rejets d’eaux usées, les émanations dégagées par la combustion d’ordures ménagères ou des produits en plastique pour ne citer que quelques exemples. Les organismes aquatiques y sont particulièrement sensibles, surtout quand ils sont situés au sommet de la chaîne alimentaire. Cette pollution chimique a un impact sur la reproduction halieutique, et également sur celle de l'homme si ces poissons sont ingérés. Faire des études sur les effets combinés est ardu car il n’existe pas de méthodes sûres. Nous disposons néanmoins d’une étude récente danoise faite à partir d’enfants de deux ans, dans laquelle on a inventorié les substances auxquelles ils étaient exposés par le biais de l’alimentation, de l’eau, de l’air et des objets de leur foyer. Ses résultats montrent des effets combinés graves qui peuvent être aussi nocifs que lors d’une exposition à un seul substance chimique à trop forte dose. Ce qui démontre qu’il existe bien là un problème qui nécessite une plus grande vigilance à l’avenir. Plus de connaissances sont nécessaires et il est possible que la législation en vigueur doive être ajustée.

Quels sont les objectifs de la Présidence derrière les conclusions du Conseil ?
- Il y en a deux : Le premier est d’inscrire la question à l’ordre du jour politique, de sensibiliser les ministres de l'UE et la Commission européenne à cette priorité. La seconde est de confier à la Commission le soin d'examiner si la réglementation communautaire existante couvre ces effets combinés et le cas échéant de quelle manière. Si besoin est, la Commission devra également émettre des propositions d’améliorations et d’ajouts à la réglementation. Il pourrait s’agir de compléter cette dernière en introduisant de nouvelles méthodes d'examen, en la révisant ou en y incluant de nouvelles mesures de prévention. Si le cadre réglementaire de gestion des produits chimiques (REACH) de l’UE est un bon instrument de protection de l’environnement et de la santé contre des produits chimiques toxiques, les évaluations de risques sont cependant faites pour des substances pris isolément. Le fait que REACH ne tienne pas assez compte de la nocivité des effets combinés des substances chimiques peut être interprété comme une lacune réglementaire. Toutefois, la raison principale en était le manque de connaissances suffisantes dans ce domaine, ce qui est en train de changer.

Comment se sont déroulées les discussions du groupe de travail ?
- Les négociations se sont bien passées ; les conclusions de la Présidence ont bénéficié d'un large soutien. Vu leVu le nombre de propositions émanant des pays membres et de la Commission, nous avons dû procéder à quelques ajustements, mais personne ne s’y est opposé de manière significative. La discussion a porté essentiellement sur la fixation des dates où la Commission devra rendre son rapport sur ce sujet et sur les proportions dans lesquelles REACH et les substances toxiques pour les hormones doivent être plus particulièrement mis à l’index.

se2009.eu

Aucun commentaire: