@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

dimanche 25 avril 2010

*Engagement du Maroc à préserver l'environnement...*

***Journée de la Terre,
Engagement du Maroc à préserver l'environnement :

La célébration par la ville de Rabat du 40e anniversaire de la Journée de la Terre constitue l'occasion de réitérer l'engagement du Maroc en faveur de la préservation de l'environnement et du développement durable.

En effet, le Maroc s'est engagé sous le règne de S.M. le Roi Mohammed VI dans une démarche environnementale volontariste dans tous les secteurs à travers notamment l'adoption d'une approche partenariale associant tous les acteurs économiques et sociaux et une approche pragmatique avec des programmes ambitieux et réalistes.

L'environnement placé au cœur de tout projet de développement
Ainsi et conformément aux vœux réitérés par le Souverain à plusieurs occasions et en particulier dans le discours du Trône du 30 juillet 2009, le gouvernement marocain a placé la question de l'environnement au cœur de tout projet de développement.

Tous les projets de développement sectoriels s'inscrivent dans une stratégie environnementale de long terme qui vise la protection des ressources et des écosystèmes, le suivi de l'état de l'environnement au niveau des régions, l'amélioration du cadre de vie des citoyens et la mise en œuvre de plans opérationnels d'adaptation et d'atténuation relatifs au changement climatique.

C'est dans cet esprit que s'inscrivent les sept projets présentés, jeudi à Rabat, lors de la cérémonie de célébration de la Journée de la Terre et du développement durable, présidée par LL. AA. RR. le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l'environnement.

Des projets illustrant l'engagement écologique
Le premier projet qui concerne le programme de généralisation Eco-Ecole a pour objectif de faire de l'éducation le soubassement de toute politique de développement durable, à travers la promotion du droit à l'environnement, le développement des capacités des citoyens pour l'exercice des devoirs environnementaux et l'implémentation de programmes de sensibilisation et d'éducation au développement durable.

Le deuxième projet concerne l'éradication progressive des sacs en plastique, avec pour objectif l'élimination progressive de ces sacs du paysage marocain, la promotion de solutions alternatives aux sacs et sachets en plastique non respectueux de l'environnement et la mise en place d'un cadre juridique approprié.

Le troisième projet est relatif à la préservation des écosystèmes marins côtiers par l'utilisation de récifs artificiels et vise la reconstitution et la réhabilitation des habitats marins dégradés, la préservation et le renforcement de la biodiversité marine, l'amélioration des revenus des communautés des pêcheurs artisanaux et l'exploitation rationnelle des ressources biologiques.

Deux projets de lutte contre la désertification dans les régions de Chaouia Ouardigha et Laâyoune ont été également présentés à cette occasion. Ils visent la réhabilitation des espaces forestiers et pastoraux, l'aménagement des bassins versants pour la lutte contre l'érosion hydrique et la conservation des sols et le développement des plantations forestières dans les espaces agricoles et urbains.

Ils ont aussi pour objectif la protection des infrastructures contre l'ensablement, la reconstitution des formations naturelles à base d'acacias sahariens et la création de ceintures vertes et espaces récréatifs autour de la ville de Laâyoune.

Quant au 6e projet, il concerne la mise en valeur piscicole des retenues de barrages et vise la lutte biologique contre l'eutrophisation des barrages (développement excessif des algues), la rupture du cycle biologique des insectes vecteurs de maladies, l'amélioration de la biodiversité aquatique, de la productivité piscicole et de la pêche sportive et commerciale.

Le dernier projet porte sur la production d'énergie par valorisation du gaz de la décharge d'El Oulja qui a pour objectif la dépollution de la vallée du Bouregreg et le développement de la technologie du biogaz pour le traitement des déchets solides et des eaux résiduaires.

Les projets présentés ont été choisis parmi un grand nombre d'autres initiatives entreprises à travers tout le territoire national, parce qu'ils synthétisent l'essence de la vision globale et intégrée que S.M. le Roi Mohammed VI, que Dieu L'Assiste, donne au concept du développement durable et de la préservation de l'environnement, a indiqué la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Amina Benkhadra qui présentaient ces projets devant LL. AA. RR le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Hasna.


Des conventions témoignant de l'engagement en faveur de l'environnement
La célébration de la journée de la terre a été aussi marquée par la cérémonie de signature de cinq conventions, présidée par LL. AA. RR. le Prince Moulay Rachid et la Princesse Lalla Hasna, des conventions qui témoignent de l'engagement du Maroc à œuvrer pour le respect et la préservation de l'environnement en tant que levier de développement.

Il s'agit d'une convention de partenariat pour la généralisation du programme Eco-écoles, de trois conventions sur l'élimination progressive de l'utilisation des sacs en plastique et la promotion des produits de substitution, et d'une autre sur la production d'énergie par valorisation du gaz de la décharge d'El Oulja.

La ville de Rabat avait été choisie comme «Ville Première» par l'organisation américaine «Earth Day Network» pour célébrer le 40ème anniversaire de la Journée de la Terre.

Le choix de la capitale du Royaume n'était pas dû au hasard, il s'explique par l'intérêt porté aux questions environnementales au Maroc et l'engagement de toutes les composantes de la société marocaine en faveur du développement durable, d'autant plus qu'avec ses espaces verts, Rabat compte un ratio de 20 m2 d'espace vert pour chaque citoyen, soit le double de la moyenne internationale requise.

Par MAP
Le Matin
24.04.2010

Bien à vous,

Morgane BRAVO

Aucun commentaire: