@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

vendredi 21 mai 2010

*Les maires : veulent s’occuper de tout le développement durable*

***Réunis trois jours à Dunkerque pour la 6e Conférence européenne des Villes durables, les maires ont marqué leur volonté de s'occuper de tous les problèmes de l'écologie urbaine, et non plus seulement de transports ou construction.

"Les maires doivent imaginer les nouveaux dispositifs de demain", a lancé Michel Delebarre, maire (PS) de la ville d'accueil. "Les villes hébergent 80% de la population de l'Union européenne. Lorsque le système actuel tremble, tous les maux s'y concentrent".

Première suggestion de M. Delebarre: l'étude, par plusieurs villes de l'UE, de problèmes communs. Ainsi "les friches industrielles: comment les reconvertir en zones compatibles avec les objectifs du développement durable". Il s'agit, a relevé le responsable socialiste, de "programmes de longue durée qui peuvent marcher au niveau européen".

La participation et l'information de la population sont aussi des atouts essentiels: "si on instaure un tri sélectif sans l'aval de la population, on ira à l'échec. Aux élus de le susciter".

Emmanuele Burgin, représentant de la province de Bologne, juge que sur fond de crise, "la durabilité est un nouveau défi audacieux pour les responsables des collectivités territoriales".

Pour Dominique Voynet, maire (Verts) de Montreuil (Seine-Saint-Denis), l'Etat doit faire confiance aux élus locaux. "Ils sont capables de mettre en oeuvre des moyens moins coûteux et plus efficaces". "Nous devons penser une nouvelle urbanité, de nouvelles mobilités, redonner une chance à l'agriculture des villes" à l'image des jardins ouvriers de jadis, qui font leur retour.

Mme Voynet demande aussi à l'Etat d'"envoyer les bons signaux", avec des investissements publics allant aux "villes qui agissent en fonction du développement durable".

Elle reproche à l'Etat la multiplication des normes qui "corsètent les maires". "On pourrait utiliser les établissements scolaires hors les heures de cours pour des associations, mais nous n'en avons pas le droit. Résultat, ces établissements sont utilisés au tiers de leurs capacités".

André Rossinot, maire UMP-radical de Nancy, souligne que 70% des mesures comprises dans le Grenelle de l'Environnement seront mises en oeuvre par les collectivités territoriales qui ont "désormais la légitimité pour traiter ce sujet".

Il voit dans la conférence de Dunkerque un exemple de la "diplomatie des villes", parallèle celle entre Etats.

"Nous enverrons", a dit M. Delebarre, "un message très clair à nos gouvernements et aux instances européennes". Avis partagé par Theo Van Begin, secrétaire général de l'ICLEI, conseil international des initiatives écologiques locales, pour qui qui ces débats vont instaurer une coopération entre collectivités locales européennes.

1.500 représentants de 55 pays (dont de nombreux pays du sud invités, comme l'Algérie ou la Côte d'Ivoire), sont rassemblés jusqu'à vendredi dans le grand port du Nord.

NouvelObs
20/05/10

***Les grandes municipalités européennes, au coeur des politiques de développement durable, ont réclamé vendredi de jouer un rôle accru dans les négociations sur le climat et de bénéficier de moyens financiers de l'Union européenne.

Cette conférence constitue "la suite logique de Copenhague où, pour la première fois, le niveau territorial a été reconnu pour traiter les problèmes de développement durable", a précisé M. Delebarre.

"Au sortir de Dunkerque, il faudra voir si notre démarche sera conforme avec deux conférences parallèles organisées l'une aux Etats-Unis pour l'Amérique du Nord, l'autre en Corée du Sud pour l'Asie. Comme à Dunkerque, les participants à ces conférences rédigeront une déclaration. Les trois déclarations seront synthétisées pour être présentées à Mexico.

"Je pense que nos démarches seront comparables. A travers les villes, ce sera un moyen d'effacer les divergences entre Etats qui ont mené à l'échec de Copenhague", a-t-il poursuivi.

Les maires ont réclamé par ailleurs à l'UE de nouveaux moyens financiers pour les aider à mettre en oeuvre leurs projets de développement durable.

A SUIVRE...!

Bien à vous,

Morgane BRAVO

Aucun commentaire: