@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

mercredi 13 octobre 2010

*L'Onu appelle les pays riches à être plus clairs sur le climat*

Les pays riches doivent exposer plus clairement leurs plans de réduction des émissions de gaz à effet de serre afin de favoriser la conférence de Cancun sur le climat, le mois prochain, a déclaré mercredi Christiana Figueres, secrétaire exécutive de la Convention-cadre de l'Onu sur les changements climatiques

Il est acquis, a-t-elle ajouté, que la réunion annuelle des ministres de l’Environnement
sur le climat, programmée du 29 novembre au 10 décembre au Mexique, n'aboutira pas
 à un traité de lutte contre le réchauffement climatique.
Mais elle a exhorté les nations riches à clarifier leurs engagements - de nombreux
pays ne les ont pas encore traduits dans leur législation - et à reconnaître également
qu'ils seront peut-être insuffisants pour éviter un changement climatique préjudiciable.
"Il est absolument crucial que les promesses d'atténuation qui sont sur la table soient
formalisées et reconnues comme étant une première étape nécessaire mais insuffisante »,
 a-t-elle dit lors d'un sommet organisé par Reuters sur le climat mondial et les énergies alternatives.
"Les gouvernements doivent redoubler d'efforts d'ici Cancun", a-t-elle ajouté.
En l'état, les promesses de réduction des émissions de gaz à effet de serre ne
permettraient pas de limiter la hausse des températures sous le seuil de 2°C
par rapport à la période pré-industrielle (ce seuil est considéré comme la limite d'un réchauffement irréversible).
En outre, nombre de ces promesses sont conditionnées: l'Union européenne,
qui projette de réduire ses émissions de 20% d'ici 2020 par rapport aux niveaux
de 1990,
se dit prête à accentuer son effort en portant l'objectif à 30% si d'autres agissent
également.
 Le Japon avance lui un objectif de 25% mais seulement si l'Onu obtient un accord
international ambitieux.
Les négociations qui se poursuivent sous l'égide des Nations unies doivent aboutir
 à un successeur au Protocole de Kyoto, premier instrument international de lutte
contre le réchauffement, dont la première phase arrive à échéance en 2012.
Alister Doyle et Gerard Wynn; Henri-Pierre André pour le service français
Reuters

Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire: