@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

mardi 18 janvier 2011

*Le réchauffement climatique menace l'agriculture...*

Selon une étude, publiée mardi 18 janvier par l'Universal Ecological Fund, une organisation non gouvernementale basée en Argentine, la température de la planète pourrait grimper d'au moins 2,4 °C d'ici 2020 si rien de plus n'est fait pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

Les conséquences d'une planète plus chaude sur la production alimentaire mondiale pourraient être "énormes", estiment les auteurs de ce rapport intitulé "Déficit alimentaire : les impacts du changement climatique sur la production agricole d'ici 2020". Les régions tropicales, où vivent près de 60 % de la population mondiale, devraient être les plus affectées par la montée du mercure.
- 14 % POUR LA PRODUCTION DE BLÉ
La combinaison de l'impact du réchauffement sur la production agricole et de la croissance de la population mondiale, qui devrait atteindre 7,8 milliards d'individus d'ici 2020, entraînera des pénuries pour les principales cultures. Ainsi la production mondiale de blé va subir un déficit de 14 % par rapport à la demande d'ici dix ans, selon l'étude. Ce chiffre est de 11 % pour le riz et de 9 % pour le maïs.
Le soja est la seule culture majeure qui connaîtra une augmentation de sa production durant la même période, permettant un excédent de 5 % par rapport à la demande. En outre, la plupart des terres arables dans le monde sont déjà exploitées, rappellent les auteurs de l'étude, citant la Banque mondiale. L'eau disponible, principalement sous forme de précipitations, et les conditions climatiques seront donc les deux facteurs les plus déterminants pour la production alimentaire mondiale, avec des effets négatifs pour les régions devenant plus sèches et positifs pour celles plus humides et chaudes.

http://www.lemonde.fr/planete/article/2011/01/18/le-rechauffement-climatique-menace-l-agriculture_1467430_3244.html#xtor=AL-32280184

Le Monde

Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire: