@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

mercredi 27 juillet 2011

*Vice-Premier ministre: L’économie verte assurera la prospérité de l’Europe...*

Wicepremier Pawlak: Zielona gospodarka zapewni dobrobyt Europie

Les débats du Conseil informel « Compétitivité »
 
Maintenir le juste équilibre entre le développement industriel et les objectifs de protection de l’environnement augmentera le niveau de compétitivité de l’économie européenne et assurera aux Européens un cadre de vie favorable , a déclaré le vice-Premier ministre Waldemar Pawlak lors des débats du Conseil Compétitivité informel.
La réunion des ministres de l‘Industrie des Etats membres s’est tenue le 22 Juillet 2011 à Sopot.
Selon Waldemar Pawlak, le développement industriel durable, respectant les exigences en matière de protection de l’environnement, est une grande opportunité pour l’Union Européenne. Une réelle production constitue aujourd’hui la base de la prospérité de l’Union. C’est pourquoi les exigences de la politique climatique ne devraient pas être de nature à nuire à la compétitivité de l’industrie, a-t-il déclaré.

Selon lui, la réduction simultanée des émissions de gaz à effet de serre et la croissance économique sont tout à fait possibles. - La Pologne en est un bon exemple, a souligné Monsieur Pawlak. Au cours des 20 dernières années nous avons réduit les émissions de 30 % tout en doublant le PIB, a déclaré  le vice-Premier ministre.

Il a rappelé que la stratégie « Europe 2020 » adoptée par l’Union Européenne, redéfinit les priorités de développement. La croissance économique doit être intelligente, durable et socialement responsable, – a-t-il dit . Ces objectifs doivent être soutenus par une politique industrielle efficace. En construisant une économie européenne compétitive, nous devons lutter contre le phénomène de délocalisation de la production hors des frontières de l’Union, a-t-il noté.
Il a aussi souligné que dans le secteur privé de l’Union Européenne l’industrie assurait un emploi sur cinq. Elle constitue également la force motrice de l’innovation, a-t-il ajouté. Près de 80% des dépenses privées de recherche et développement s’effectuent précisément dans l’industrie. Antonio Tajani, commissaire européen à l’Industrie et à l’Entrepreneuriat partage l’opinion du vice Premier ministre Pawlak. Pour réussir dans la construction d’une économie européenne compétitive nous devons soutenir une production réelle des entreprises, a-t-il dit.

Il a rappelé que l’objectif de l’action de l’UE est de permettre aux citoyens de la Communauté d’atteindre un niveau de vie élevé. Selon lui, seul le maintien de bonnes relations entre le développement industriel et l’écologie pourrait le garantir.

Selon le commissaire Tajani, on peut concilier le développement industriel avec la protection de l’environnement. C’est en quelque sorte un mariage de raison où les partenaires ont les mêmes droits et ce genre de mariage peut être durable, a-t-il déclaré.  Il faut cependant trouver des solutions qui permettront d’exploiter les ressources  disponibles  d’une manière efficace et économique tout en préservant l’environnement, a jouté le commissaire Tajani.
Il a souligné que pour réaliser les objectifs environnementaux pour 2020, une aide scientifique et technologique moderne sera nécessaire. Nous voudrions que le Parlement Européen décide d’allouer 80 milliards d’euros aux travaux de recherche et développement visant à trouver des solutions novatrices en matière de protection de l’environnement  , il a annoncé. Il a également attiré l’attention sur la nécessité d’assurer des crédits adéquats aux entreprises.
Le ministre de l'Environnement, Andrzej Kraszewski argumentait lui aussi en faveur de la possibilité de concilier des les objectifs industriels et environnmentaux . Selon lui, c’est un consommationnisme excessif auquel tentent en vain d’échapper les systèmes économiques des différents pays européens qui est à l’origine de la crise actuelle au sein de l’UE.

Les fortes aspirations d’accès à un niveau de vie élevé entraînent une surexploitation des ressources naturelles et leur rapide épuisement, a-t-il averti. Aujourd’hui la seule solution pour notre planète reste l’économie verte. Plus vite nous commencerons sa mise en place, plus nous aurons de temps et de ressources pour trouver des solutions qui nous assureront un niveau de vie satisfaisant, a déclaré le ministre Kraszewski.

Le ministre de l’Environnement a également soutenu les postulats avancés par le ministre de l'Économie  relatifs à l’équilibre entre la production et la consommation. - Nous ne pouvons pas nous permettre de gaspiller de l’énergie et des matières premières, a-t-il déclaré. Le consommateur doit être conscient de l’impact de ses actions sur l’environnement. Bien informé, il consentira à payer plus pour des produits écologiques, car il aura compris que cela est important non seulement pour son bien-être mais aussi celui des générations futures,  a-t-il ajouté.

Les 21 et 22 juillet 2011 à Sopot s’est tenue une réunion du Conseil « Compétitivité » informel de l’UE, présidée par le vice Premier ministre, ministre de l'Économie Waldemar Pawlak. Lors de cette réunion, première en son genre, les ministres de l’Industrie des Etats membres ont discuté des grandes orientations en matière de politique industrielle et de protection de l’environnement au sein de la Communauté.

La présidence polonaise se focalisera sur les éléments clés des initiatives phares de l’industrie «  Une politique industrielle intégrée à l’heure de la mondialisation » et « L’efficacité des ressources », avec prise en compte du contexte de la crise économique et de son impact sur la condition des entreprises ainsi que des objectifs de la politique climatique de l’UE et de la stratégie « Europe 2020 »

www.mg.gov.pl

Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire: