@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

samedi 28 juillet 2012

*Les ministres se sont mis d'accord sur un instrument financier pour le partenariat Euro-Med en matière de recherche et d’innovation...*




Vendredi 20 juillet, les ministres de la Recherche de l'UE ont réaffirmé leur volonté de soutenir la coopération euro-méditerranéenne en matière de recherche et d'innovation. Ils ont confirmé que leurs pays étaient prêts à participer à la préparation d'un programme de recherche conjoint pour la région euro-méditerranéenne sur la base de l'article 185 du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne. Cet article permet à la Commission européenne de participer à des programmes de recherche entrepris par plusieurs Etats membres. Les ministres, réunis en Conseil informel "Compétitivité" à Nicosie (Lefkosia), ont également déclaré qu'ils étaient désireux de travailler à la simplification des programmes de recherche afin de réduire la charge administrative et d'en faciliter l'accès aux participants.

La réunion a été présidée par le ministre Stavros Malas qui est en charge du portefeuille de la recherche pendant la Présidence chypriote. La commissaire à la recherche, à l’innovation et à la science Maire Geoghegan-Quinn et les ministres de la Recherche des Etats membres de l’UE ainsi que des pays de l’Association européenne de libre-échange étaient présents.

Coopération euro-méditerranéenne en matière de recherche et d’innovation

Les ministres ont procédé à un échange de vues sur la promotion de la coopération euro-méditerranéenne en matière de recherche et d’innovation et ont répété qu'ils étaient désireux de travailler avec persévérance pour parvenir à un partenariat renouvelé fondé sur les principes de co-responsabilité, d’intérêt mutuel et d’avantages partagés.
Durant la réunion informelle de vendredi, ils ont souligné que leurs pays étaient prêts à contribuer à l'élaboration d'un programme de recherche conjoint pour la région sur la base de l'article 185 du traité qui permet à la Commission européenne de participer à des programmes de recherche entrepris par plusieurs Etats membres. Les ministres ont jugé dans leur ensemble qu'il faillait se concentrer sur des thèmes liés aux défis de société auxquels la région est confrontée, à savoir le changement climatique et l'énergie. Parmi les thèmes de coopération importants, le domaine maritime, les sciences sociales et les sciences humaines ont également été évoqués.
Le ministre Malas s'est montré satisfait des résultats des discussions. “Je suis heureux de pouvoir dire que ce matin, nous avons mené un débat très constructif sur la coopération euro-méditerranéenne. La quasi-totalité des ministres sont convenus que nous devions avancer de manière concrète et ciblée pour construire ce que nous appelons depuis de nombreuses années désormais la coopération euro-méditerranéenne. Pour ce faire, il semble qu'il nous faut une approche birégionale. Comment définir l'ordre du jour en matière de recherche et d'innovation? En identifiant des domaines précis particulièrement importants à la fois pour les partenaires européens et pour les partenaires du nord de l'Afrique et de l'est de la Méditerranée. Je constate avec satisfaction qu'il y a une large convergence de vues sur l'instrument à utiliser à cette fin, à savoir l'article 185 du traité.”

Simplification des modèles de financement

Pendant l'après-midi du Conseil informel, les ministres ont eu une discussion animée et approfondie sur les simplifications proposées par la Commission européenne.
L'écrasante majorité des ministres de la Recherche ont déclaré que les règles de participation et de dissémination d'Horizon 2020, le nouveau programme de l'Union pour le financement de la recherche et de l'innovation pendant la période 2014-2020, devaient être largement simplifiées. Les avis des ministres ont toutefois divergé quant au modèle de financement devant être utilisé par Horizon 2020 pour couvrir les coûts directs et indirects et pour rémunérer les chercheurs.
Le ministre Malas a souligné que “L'Europe a le devoir de maximiser l'efficience et l'efficacité de ses programmes de recherche et d'innovation afin d'être à la hauteur des ambitions de la stratégie Europe 2020. La simplification est certes une question technique, mais elle n'en est pas moins une question politique essentielle car elle va affecter la communauté des chercheurs dans les années à venir. La Présidence chypriote a sérieusement pris en compte les déclarations des ministres qui seront examinées avec soin dans l'optique de dégager un accord pendant la réunion du Conseil d'octobre.”
La commissaire Quinn a souligné que “La simplification est au cœur de l'action de la Commission européenne, et ce, à la demande de nombreux scientifiques, d'organisations de recherche, d'entreprises et de PME notamment. Voilà pourquoi la proposition de la Commission est assez radicale, avec un grand modèle de financement simplifié qui adopte une approche ‘un projet-un taux de financement-un taux unique pour les coûts indirects’”. La commissaire a par ailleurs reconnu que la Présidence chypriote avait une lourde tâche à accomplir puisqu'elle doit dégager une orientation générale partielle sur les règles de participation.

Conseil européen de la recherche (CER)

Pendant le déjeuner, les ministres ont eu la possibilité de débattre du rôle du CER qui est d'encourager la recherche de haute qualité après avoir entendu deux boursiers du CER de l'Université de Chypre qui leur ont présenté leur projet. M. Malas et la commissaire ont tous deux affirmé que le CER, malgré sa création très récente, était devenu une référence internationale pour la recherche ascendante.

Bien à vous,
@MorganeBRAVO
Euroblogger

Aucun commentaire: