@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

vendredi 8 juillet 2011

*Le portrait du Nord québécois...*

Le Nord québécois est un territoire vaste, riche et diversifié. Il couvre plus d’un million de kilomètres carrés, soit deux fois la France ou six fois l’ensemble des États de la Nouvelle-Angleterre. Plus de 120 000 personnes y vivent. 

Le territoire du Plan Nord(Format PDF, 1,09 Mo)
  • s’étend à l’ensemble du territoire du Québec situé au nord du 49parallèle puis au nord du fleuve Saint-Laurent et du golfe du Saint-Laurent;
  • couvre près de 1,2 million de km2, ce qui représente 72 % de la superficie du Québec;
  • dispose d’une des plus importantes réserves d’eau douce au monde;
  • représente plus des trois quarts de la capacité de production hydroélectrique installée au Québec et le potentiel de ressources hydrauliques, éoliennes et photovoltaïques1 non encore exploité est tout aussi considérable;
  • comprend plus de 200 000 km2 de forêts commerciales du Québec;
  • renferme des ressources fauniques exceptionnelles, dont des rivières à saumon reconnues internationalement;
  • constitue un des derniers potentiels de conservation de vastes territoires naturels intacts au monde;
  • comprend 63 villes, villages et communautés reliés au reste du Québec par un ensemble d’infrastructures routières, ferroviaires, maritimes ou aéroportuaires.
  • est régi en grande partie par la Convention de la Baie-James et du Nord québécois et la Convention du Nord-Est québécois.
  • assure la totalité de la production québécoise de nickel, de cobalt, des éléments du groupe du platine, de zinc, de minerai de fer et d’ilménite, ainsi qu’une part importante de la production d’or. Il recèle également du lithium, du vanadium et des éléments de terres rares.2

Les populations qui le composent :
  • regroupe moins de 2 % de la population québécoise, soit un peu plus de 120 000 personnes, dont 33 000 Autochtones;
  • inclut des Jamésiens, des Jeannois et des Nord-Côtiers, dont 30 % sont âgés de moins de 24 ans, une proportion qui atteint plus de 50 % chez les Autochtones;
  • occupe 63 villes, villages et communautés regroupés au sein de 5 conférences régionales des élus (CRE) et de 9 municipalités régionales de comté (MRC). Toutefois, il n’existe pas de MRC dans la région du Nord-du-Québec. Celle-ci est divisée, au 55e parallèle, en deux grands ensembles : la Baie-James/Eeyou Istchee et le Nunavik.
Les Inuits et les Premières Nations :
  • les Inuits, près de 10 000 personnes, sont répartis majoritairement dans 14 villages nordiques, comptant de 200 à 2 200 habitants. Ces villages nordiques sont situés sur les littoraux de la baie d’Hudson, du détroit d’Hudson et de la baie d’Ungava;
  • la nation crie, quelque 16 000 personnes, est surtout concentrée dans 9 communautés situées sur la côte est de la baie James ainsi que dans l’arrière-pays de ce bassin hydrographique;
  • la nation innue compte 9 communautés (8 sur la Côte-Nord et 1 au Saguenay–Lac-Saint-Jean) regroupant plus de 16 000 personnes, dont plus de 9 300 vivent sur le territoire du Plan Nord;
  • la nation naskapie rassemble près de 1 000 personnes dans la communauté de Kawawachikamach, à 15 km au nord de Schefferville.
Caractéristiques démographiques de la population
De 1991 à 2006, tandis que la population québécoise connaissait une hausse de près de 10 % au cours de cette période, les communautés du territoire du Plan Nord subissaient une baisse de près de 3 %, passant de 124 500 à 121 000 habitants.
Pendant ce temps, la population autochtone connaissait une forte croissance ce qui a fait passer son poids de 17,7 % à 27,1 % de la population totale du territoire du Plan Nord. Chez les Autochtones, les jeunes âgés de 0 à 14 ans sont deux fois plus nombreux, tandis que la proportion des 65 ans et plus représente 4,5 %, soit moins de la moitié de celle de l’ensemble du Québec (13,2 %).


Aucun commentaire: