@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

mercredi 19 février 2020

L'écologie est le combat du siècle.

L’écologie est le combat du siècle!


Mont Blanc - Notre combat pour le climat.
@EmmanuelMacron, Président de la République française.

A Suivre...!

@MorganeBravo 
Former trainee (Blue Book) of the European Commission, 
at the General Secretariat in Brussels. 
Founder,
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷🇪🇺
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017:
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Fondatrice en 2006, 
 « ECOLOGIE&INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!».


President & Founder
HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».

mercredi 11 septembre 2019

🇪🇺UE:Lutte contre ChangementClimatique!

© 2017 European Union.

L'Union européenne continue de jouer un rôle moteur dans la lutte contre le changement climatique

La Commission européenne a adopté aujourd'hui une communication qui réaffirme la volonté de l'UE de renforcer encore davantage ses ambitions en matière de climat. À l'approche du sommet Action Climat qui se tiendra le 23 septembre prochain à New York sous l'égide du Secrétaire général des Nations unies, la Commission rappelle que l'Union européenne a joué un rôle de premier plan dans l'action mondiale contre le changement climatique, en négociant un cadre international inclusif pour relever ce défi et en agissant sur son propre territoire avec diligence et détermination, dans un esprit d'unité. L'UE a pris des mesures concrètes pour honorer ses engagements au titre de l'accord de Paris, conformément à la priorité de la Commission Junckerque constituait la mise en place d'une union de l'énergie dotée d'une politique clairvoyante en matière de changement climatique.
Le vice-président de la Commission chargé de l'union de l'énergie, M. Maroš Šefčovič, a déclaré: «Avec l'accord de Paris, toutes les parties se sont engagées, pour la première fois, à réduire les émissions. Nous devons désormais veiller à ce que ces réductions interviennent à temps pour éviter les pires conséquences de la crise climatique. L'Union européenne présentera à New York le fruit de ses travaux sur l'union de l'énergie: un projet réaliste d'Europe neutre pour le climat d'ici à 2050, sous-tendu par des politiques ambitieuses inscrites dans une législation contraignante. L'UE a veillé à ce que tous les secteurs contribuent à la transition. Lors du sommet Action Climat, nous espérons inspirer d'autres pays avec nos projets, et être inspirés en retour. Notre message est simple: l'Europe tient ses promesses.»
Le commissaire chargé de l'action pour le climat et l'énergie, M. Miguel Arias Cañete, a quant à lui déclaré: «L'Union européenne a une histoire forte à raconter au sommet des Nations unies sur le climat qui se tiendra à la fin du mois. Nous sommes à la pointe de la lutte mondiale contre le changement climatique, et notre démarche est un remarquable exemple d'action concrète, notamment dans le cadre de notre stratégie à long terme. Pour l'UE, il est primordial de veiller à ce que les ambitions en matière de climat ne se limitent pas à énoncer de grands objectifs, mais passent par la concrétisation de nos promesses, pour nous assurer que les objectifs seront atteints et que les réductions d'émissions auront bien lieu. Comme le montre l'enquête à l'échelle de l'UE publiée aujourd'hui, notre approche bénéficie d'un soutien très fort de la part de nos citoyens. Je suis fier de pouvoir porter ces messages également à New York.»
L'Union européenne est la première grande économie à traduire en lois contraignantes les promesses qu'elle a faites au titre de l'accord de Paris sur le climat. Elle opère avec succès sa transition vers une économie à faibles émissions, dans le but d'atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050. Cette action ambitieuse en faveur du climat bénéficie d'un fort soutien démocratique. Selon le dernier Eurobaromètre spécial sur le changement climatique publié aujourd'hui, 93 % des Européens estiment que le changement climatique est un problème grave.
En outre, l'UE et ses États membres, fidèles à leur attachement à l'action multilatérale guidée par une démarche scientifique, se préparent activement à présenter, début 2020, une stratégie à long terme pour atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050, telle que proposée par la Commission. En novembre 2018, la Commission a présenté sa vision d'une économie prospère, moderne, compétitive et neutre pour le climat, à laquelle une grande majorité d'États membres ont manifesté leur soutien en juin 2019. Selon l'Eurobaromètre, 92 % des Européens sont favorables aux actions visant à atteindre la neutralité climatique de l'UE à l'horizon 2050. Toutes les parties à l'accord de Paris sont tenues de présenter une stratégie à long terme d'ici à 2020.

Contexte
L'Union continue d'honorer ses engagements
L'UE, qui dispose de l'arsenal législatif le plus complet et le plus ambitieux en matière d'action pour le climat, est en train de réussir sa transition vers une économie à faible taux d'émissions, dans le but d'atteindre la neutralité climatique d'ici à 2050 – elle a réduit de 23 % ses émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2017, tandis que son économie a cru de 58 %.
L'UE a déjà dépassé son objectif de réduction des émissions de gaz à effet de serre à l'horizon 2020 et achevé son cadre législatif contraignant unique, qui lui permettra de surpasser ses objectifs en matière de climat d'ici à 2030. Dans le même temps, la stratégie d'adaptation de l'UE encourage depuis 2013 les mesures d'adaptation nationales, régionales et locales.
Sachant que ses émissions ne représentent qu'environ 9 % des émissions totales mondiales, l'UE poursuit ses activités de sensibilisation et de coopération, à la fois financière et technique, avec tous ses pays partenaires. L'UE reste le premier donateur mondial en matière d'aide au développement, et le plus gros bailleur de fonds de la lutte contre le changement climatique. Les contributions de l'UE et de ses États membres, qui représentent plus de 40 % des fonds publics mondiaux consacrés à la lutte contre le changement climatique, ont plus que doublé depuis 2013, s'établissant à plus de 20 milliards d'euros par an.

Un soutien fort de la part des citoyens
En prévision du sommet Action Climat des Nations unies, la Commission a réalisé un Eurobaromètre spécial sur l'action pour le climat et l'énergie. Il ressort de ce sondage que, dans tous les États membres de l'UE, les citoyens soutiennent massivement les mesures prises contre le changement climatique et souhaitent que les responsables de l'UE et les dirigeants nationaux renforcent leurs ambitions à cet égard et améliorent la sécurité énergétique de l'Europe.
D'après l'Eurobaromètre, 93 % des citoyens de l'UE considèrent le changement climatique comme un «problème grave», et 79 % comme un «problème très grave». Par rapport à la dernière enquête Eurobaromètre de 2017, le changement climatique a supplanté le terrorisme international dans la perception des citoyens, qui le considèrent désormais comme le deuxième problème mondial le plus grave actuellement, après la pauvreté, la faim et le manque d'eau potable.
La proportion de citoyens européens qui agissent personnellement contre le changement climatique a augmenté dans tous les États membres de l'UE, pour atteindre une moyenne européenne de plus de neuf citoyens sur dix (93 %). Les résultats de l'Eurobaromètre montrent également que les citoyens attendent des gouvernements nationaux qu'ils revoient à la hausse leurs propres objectifs en matière d'efficacité énergétique et d'énergies renouvelables (92 %) et qu'ils octroient davantage de financements publics aux énergies renouvelables (84 %). Une forte majorité d'Européens (72 %) estiment que la réduction des importations d'énergie aura des effets positifs sur l'économie et la sécurité énergétique, et 92 % d'entre eux considèrent que l'UE doit garantir l'accès de tous ses citoyens à l'énergie.
Bruxelles, le 11 septembre 2019
A Suivre...!

@MorganeBravo 
Former trainee (Blue Book) of the European Commission, 
at the General Secretariat in Brussels. 
Founder,
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷🇪🇺
Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017:
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷

Fondatrice en 2006, 
 « ECOLOGIE&INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!».


President & Founder
HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».

jeudi 15 août 2019

🇪🇺Nager en toute sécurité: eaux européennes.


Nager en toute sécurité dans les eaux européennes.


Une baignade rafraîchissante en plein été? Quel bonheur! Le Parlement européen veille à la propreté des eaux de baignade en Europe. C’est pourquoi la qualité de l’eau des sites de baignade est testée régulièrement afin que vous soyez informés des sites de baignade les plus sûrs en Europe. Profitez des vagues!




@MorganeBravo 
Former trainee (Blue Book) of the European Commission, 
at the General Secretariat in Brussels. 
Founder,
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷🇪🇺

Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017:
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷


Fondatrice,
 « ECOLOGIE&INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!».


President & Founder
HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
Présidente et Fondatrice 
«Think Tank Europe-Mexique» .
‪    headquarters in Paris, France. 
@EuropeMex
‪*Twitter :
@MorganeBravo @MBMexique @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo @BAWDiplo

lundi 6 mai 2019

Overwhelming majority of citizens 🇪🇺: preoccupied loss Biodiversity!

An overwhelming majority of Europeans are concerned about the loss of biodiversity and support stronger EU action to protect nature.



Une majorité écrasante de citoyens européens est préoccupée par la perte de biodiversité et favorable à une action renforcée de l'Union européenne pour protéger la nature.

Selon une nouvelle enquête, les citoyens européens sont de plus en plus préoccupés par l'état du milieu naturel. Par l'effet d'un consensus écrasant, 96 % des plus de 27 000 citoyens interrogés ont déclaré que nous avons la responsabilité de protéger la nature et que cette démarche est en outre essentielle pour lutter contre le changement climatique.
Selon une nouvelle enquête, les citoyens européens sont de plus en plus préoccupés par l'état du milieu naturel. Par l'effet d'un consensus écrasant, 96 % des plus de 27 000 citoyens interrogés ont déclaré que nous avons la responsabilité de protéger la nature et que cette démarche est en outre essentielle pour lutter contre le changement climatique.
L'enquête Eurobaromètre révèle que les citoyens sont de plus en plus conscients, globalement, du sens de la biodiversité, de son importance, des menaces pesant sur elle et des mesures permettant de la protéger. Les avis des citoyens correspondent aux objectifs de la stratégie de l'UE en matière de biodiversité à l'horizon 2020, qui vise à enrayer la perte de biodiversité et de service écosystémique, ainsi qu'aux objectifs des directives de l'UE «Oiseaux» et «Habitats», qui forment la pierre angulaire de la politique européenne en matière de protection de la nature. L'enquête Eurobaromètre s'inscrit dans la perspective de la première évaluation mondiale sur l'état de la nature et sur la place qu'y occupe l'humanité, lancée aujourd'hui par la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES).
M. Karmenu Vella, commissaire européen chargé de l'environnement, des affaires maritimes et de la pêche, a déclaré à ce sujet: «[l]a dernière enquête Eurobaromètre sur la biodiversité révèle clairement trois éléments: les Européens sont très attachés à la nature et à la biodiversité; ils reconnaissent que le changement climatique et la perte de biodiversité sont les deux faces d'une même médaille, et attendent de l'Union qu'elle agisse pour protéger la nature. Disposant des éléments scientifiques solides qui seront communiqués aujourd'hui par l'IPBES, la Commission est chargée à la fois d'une mission et d'un mandat pour œuvrer vers un accord mondial fort en faveur de la nature et des citoyens en 2020.» 
Les principaux éléments de la nouvelle enquête Eurobaromètre sur la biodiversité sont notamment:
Le terme «biodiversité» devient de plus en plus familier, puisque plus de 70 % des Européens déclarent en avoir entendu parler.
Les menaces perçues comme les plus fortes à l'égard de la biodiversité concernent l'air, la pollution des sols et de l'eau, les catastrophes d'origine humaine et le changement climatique. L'agriculture intensive, la sylviculture intensive et la surpêche, qui sont de loin les principaux facteurs de la perte de biodiversité, sont de plus en plus reconnues, mais pas encore pleinement, comme des menaces majeures pour la biodiversité.
Depuis le dernier Eurobaromètre sur la biodiversité en 2015, les citoyens ont davantage compris l'importance de la biodiversité pour l'humanité. La grande majorité des citoyens estime qu'il nous incombe de prendre soin de la nature (96 %), et que cette démarche est essentielle dans la lutte contre le changement climatique (95 %). On observe également une forte augmentation du nombre de personnes totalement convaincues que la biodiversité est indispensable à la production de denrées alimentaires, de carburants et de médicaments (91 %), et de celles estimant que la biodiversité et une nature en bonne santé sont importantes pour le développement économique à long terme (92 %).
La plupart des Européens ne souhaitent pas que la nature soit endommagée ou détruite dans les zones protégées au profit du développement économique. Au moins deux tiers des personnes interrogées estiment que les zones de protection de la nature telles que Natura 2000 ont une grande importance pour la protection des animaux et des plantes menacés (71 %), la prévention d'une destruction des zones naturelles de valeur terrestres et maritimes (68 %), et la préservation du rôle de la nature consistant à fournir la nourriture, l'air pur et l'eau (67 %).
La plupart des citoyens considèrent l'Union européenne comme un niveau légitime d'action en faveur de la biodiversité et des services écosystémiques. Les personnes interrogées estiment que les actions les plus importantes que l'UE doit mener pour protéger la biodiversité consistent à restaurer la nature et la biodiversité afin de compenser les dommages causés, et à mieux informer les citoyens sur l'importance de la biodiversité.
Contexte
L'enquête a été réalisée dans les 28 États membres de l'UE entre le 4 et le 20 décembre 2018. Quelque 27 643 personnes issues de différents groupes sociaux et démographiques ont été interrogées en face à face à leur domicile, dans leur langue maternelle.
La dernière enquête sur les attitudes des Européens à l'égard de la biodiversité a été conçue pour en savoir davantage sur la conscience et l'opinion des citoyens européens à l'égard de la biodiversité et de la nature. Elle fait suite à une enquête antérieure portant sur les mêmes thèmes, qui avait été publiée en octobre 2015 (EB spécial 436), et ce rapport contient des comparaisons de tendances au regard de l'enquête de 2015. La présente enquête a été conçue pour étudier: la connaissance du terme «biodiversité»; les perceptions concernant les principales menaces qui pèsent sur la biodiversité; les perceptions concernant les raisons de mettre fin à la perte de biodiversité; les actions que l'UE devrait mener pour prévenir la perte de biodiversité; et la connaissance du réseau Natura 2000, l'importance perçue des zones de protection de la nature, et les attitudes à l'égard du développement susceptible de nuire aux zones concernées.
Les résultats de l'enquête Eurobaromètre sont obtenus à un moment crucial, alors que la perte de biodiversité attire l'attention des médias au niveau mondial et gagne en importance dans l'agenda politique international. La première évaluation mondiale de la biodiversité et des services écosystémiques, sur le point d'être lancée par la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES), fournit des données scientifiques solides sur l'état de la biodiversité dans le monde et les options dont l'humanité dispose pour éviter une crise écologique. Aujourd'hui également, la charte de Metz sur la biodiversité, qui sera adoptée lors de la réunion des ministres de l'environnement du G7 à Metz, renforcera l'engagement politique destiné à faire cesser la perte de biodiversité et à garantir un accord mondial fort pour la nature et la population en 2020 lors de la prochaine conférence internationale sur la biodiversité dans le cadre de la convention des Nations unies sur la biodiversité.
Pour en savoir plus
Bruxelles, le 6 mai 2019
@MorganeBravo 
Former trainee (Blue Book) of the European Commission, 
at the General Secretariat in Brussels. 
Founder,
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷🇪🇺

Fondatrice du HUB (2006)
UNION EUROPÉENNE, EUROPEAN UNION, UNION EUROPEA.
🇪🇺CANDIDAT PRIX EUROPCOM 2017:
"THE HUB EUROPEAN UNION"🇫🇷


Fondatrice,
 « ECOLOGIE&INNOVATION : DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIE SIÈCLE!».


President & Founder
HUB « DIGITAL DIPLOMACY» «DIPLOMATIE NUMERIQUE ».
Présidente et Fondatrice 
«Think Tank Europe-Mexique» .
‪    headquarters in Paris, France. 
@EuropeMex
‪*Twitter :
@MorganeBravo @MBMexique @DiploDigital, @EcologieI, @EuropeMex, @MBDiplo @BAWDiplo