@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

mercredi 5 mai 2010

*Tout sur les lampes basse consommation...*

***L’ ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie) a fait paraître une étude sur les lampes basse consommation (LBC) qui répond à toutes les questions que vous vous posez.

Depuis le 30 juin 2009, les ampoules à incandescence d'une puissance supérieure ou égale à 100 W, sont progressivement retirées du commerce en France pour faire place aux ampoules basse consommation. Au 31 décembre 2009, ce sera le tour des ampoules de 75 W, puis celles de 60 W au 30 juin 2010, de 40 W au 31 août 2011, et de 25 W au 31 décembre 2012.

Ces engagements devancent le calendrier de retrait imposé par un règlement européen. ll devrait permettre d'économiser 40 TWh à l'échelle de l'UE d'ici 2020 selon les estimations de la Commission européenne. En France, l'Ademe estime que le remplacement des ampoules à incandescence par des lampes basse consommation (LBC) permettrait d'économiser 8 TWh à l'horizon 2016, soit l'équivalent de deux fois la consommation annuelle d'électricité des habitants de Paris.

*Puce environnement Quelle est leur efficacité énergétique ?
Le remplacement des ampoules à incandescence par des lampes basse consommation (LBC) permettrait à la France d’économiser l’équivalent de deux fois la consommation annuelle d’électricité des habitants de Paris, et de réduire les émissions de CO2 de près d’un million de tonnes chaque année.
L’efficacité énergétique des lampes à incandescence est classée en A ou B, sur les étiquettes énergétiques, alors que celle des ampoules incandescentes varie entre E et G. Ces dernières produisent beaucoup de chaleur (95 % contre 75 % pour les LBC) et peu de lumière (5 % contre 25% pour les LBC).

*Puce environnement Quelle couleur d’éclairage ?
Les lampes basse consommation produisent une lumière « blanc chaud » ou « blanc froid ». Cette précision est indiquée par une « température de couleur » (obligatoire sur les emballages à partir du 1er septembre 2010) : plus cette température est basse et plus la lumière est « blanc chaud » !

*Puce environnement Un retard à l’allumage ?
Les dernières générations de LBC atteignent aujourd’hui très rapidement leur niveau d’éclairage maximum. Les modèles performants émettent 80% de leur flux lumineux dès l’allumage et nécessitent 15 secondes pour stabiliser leur éclairage. Certains modèles sont mieux adaptés aux allumages fréquents et peuvent être fixés sur tout type de luminaire (sauf ceux équipés d’un variateur). Le temps d’allumage et le nombre de cycles allumage-extinction possible seront également précisés sur les emballages à partir du 1er septembre 2010.

*Puce environnement Contiennent-elles du mercure ?
Oui, mais en faible quantité : en moyenne 3 mg de mercure par ampoule (soit deux fois moins que les tubes fluorescents appelés communément « néons »). Le mercure présentant un risque de pollution, il est essentiel de gérer la fin de vie des lampes basse consommation.

*Puce environnement Comment s’en débarrasser ?
Pas dans une poubelle…Les lampes usagées peuvent être déposées auprès des distributeurs qui sont obligés de les reprendre en échange de l’achat d’une ampoule neuve (le « 1 pour 1 ») dans les déchèteries, auprès des collecteurs de déchets et des installateurs électriciens. Les lampes sont ensuite valorisées (93% d’une lampe basse consommation est recyclable) et le mercure extrait est recyclé dans du matériel neuf.

*Puce environnement Émettent-elles des rayonnements électromagnétiques ?
Une étude de l’Office Fédéral pour la Santé de Suisse a déterminé que les niveaux maximum de rayonnement à 30 cm étaient enregistrés aux alentours de 30-60 kHz, c’est-à-dire à des fréquences correspondant aux rayonnements émis par les tubes fluorescents. Ces niveaux sont relativement faibles, et très en dessous des niveaux de référence recommandés par le Conseil de l'Union européenne pour les lampes. L’étude concluait donc : "en ce qui concerne le rayonnement électromagnétique, les LBC émettent un rayonnement à peine plus élevé que celui des lampes à incandescence."

*Puce environnement Coûtent-elles plus cher ?
Bien qu'elles soient plus chères à l'achat, l'Ademe estime que les lampes basse consommation font économiser à un ménage plusieurs dizaines d'euros sur la durée de vie de la lampe. Elles consomment environ 5 fois moins d'énergie que les ampoules classiques et durent plus longtemps. Le remplacement d’une ampoule classique de 60 W par une LBC de 15 W, permet d’économiser 360 kWh pendant sa durée de vie, soit l'équivalent d'un an de consommation avec des ampoules classiques pour un ménage.

28/04/2010
Mairie de Paris

Bien à vous,

Morgane BRAVO

Aucun commentaire: