@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

dimanche 2 janvier 2011

*Que dit l’accord de Cancún ? : Un grand succès pour la diplomatie mexicaine...*

Acuerdos de Cancún  

La récente Conférence des Nations unies sur le changement climatique a constitué un pas fondamental dans l’effort collectif de faire face au changement climatique. Il reste encore beaucoup à faire et les Etats parties sont conscients qu’il faut rehausser le niveau d’ambition. Les accords de Cancún ont dépassé toutes les attentes. Ils représentent un grand succès pour la diplomatie mexicaine, la communauté internationale et l’ONU en particulier, et sont la preuve qu’il faut continuer à travailler unis.

*Que dit l’accord de Cancún ?*

Enrayer le changement climatique:
Le texte reconnaît qu’il faut «des réductions importantes» des émissions de gaz à effet de serre (GES) pour limiter la hausse de la température globale à 2°C par rapport aux niveaux pré-industriels. Pour atteindre les objectifs préconisés, les pays industrialisés doivent réduire leurs émissions de 25 à 40% d’ici à 2020, par rapport à 1990. Le texte prévoit de revoir «périodiquement» les objectifs à long terme en fonction de l’observation des impacts du changement climatique et des connaissances scientifiques, et la possibilité de renforcer cet objectif à 1,5°C.

Les pays émergents, et notamment la Chine et l’Inde, «en fonction de leurs capacités», soumettront des rapports tous les deux ans avec leurs inventaires de gaz à effet de serre, et des informations sur les actions entreprises pour les réduire.

Aide aux pays en développement:
L’accord prévoit la création d’un Fonds vert, qui verra transiter une partie importante
des 100 milliards de dollars par an de fonds promis à Copenhague et qui permettra de «soutenir des projets, programmes, politiques des pays en développement». Il aura un conseil d’administration de 24 membres avec représentation équitable entre pays développés et en développement. La Banque mondiale servira d’administrateur intérimaire durant trois ans.
En outre seront également créés un Centre de technologie pour le climat et un réseau pour développer le savoir-faire sur les nouvelles technologies vertes dans les pays du Sud afin de réduire les émissions de GES et s’adapter aux impacts inévitables du changement climatique.

Réduire la déforestation:
Baptisé REDD, Réduction des Émissions issues de la Déforestation et de la Dégradation, l’accord prévoit une série de mécanismes pour inciter les pays en développement qui exploitent leurs forêts tropicales à le faire de manière moins destructrice, la déforestation étant à l’origine d’environ 15% à 20% des émissions globales de GES. Il inclut «la participation» des parties impliquées dans la gestion de la forêt, dont les populations autochtones.

Ambassade du Mexique en France


Bien à vous,
Morgane BRAVO

Aucun commentaire: