@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

mercredi 3 décembre 2008

***Greenpeace à l'origine des affiches "Yes, we can" de Sarkozy***


***Greenpeace annonce être à l'origine des affiches représentant un portrait de Nicolas Sarkozy au-dessus de la mention Yes, we can !, slogan de campagne du président américain élu Barack Obama :

Collées pour la plupart sur des panneaux réservés aux campagnes électorales, ces affiches ont fleuri depuis quelques jours dans Paris et l'UMP a démenti tout lien avec cet affichage sauvage.

Mercredi matin, Greenpeace a prolongé cette campagne "SarkObama" en recouvrant les panneaux publicitaires de la station de métro République, à Paris, d'affiches représentant Nicolas Sarkozy assorties du slogan : "Réduire de 30% les émissions de gaz à effet de serre en Europe ? Yes, you must !"

"Cette campagne de buzz vise à éveiller la curiosité du grand public et à faire le maximum de bruit à propos d'un événement essentiel qui, aujourd'hui, malheureusement, n'intéresse pas grand-monde : l'adoption imminente du paquet 'climat/énergie' par l'Union européenne, alors que la Conférence des Nations unies sur le climat bat son plein à Poznan", a expliqué Pascal Husting, directeur général de Greenpeace France.

Pour Greenpeace, le président français "porte une lourde responsabilité" car il a laissé les Etats membres "s'engluer dans la défense de leurs intérêts nationaux de court terme au lieu de porter haut et fort l'intérêt collectif et les impératifs de la lutte contre les changements climatiques."

"Nicolas Sarkozy a une dernière chance de redresser la barre : le sommet des chefs d'État et de gouvernements européens des 11 et 12 décembre", écrit l'organisation dans un communiqué.

Gérard Bon, édité par Gilles Trequesser
L'Express
03/12/2008

Aucun commentaire: