@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

vendredi 24 avril 2009

*Energies vertes : les pays nordiques donnent l'exemple...*


***Bruxelles place les Etats Baltes, la Suède et la Finlande en tête des meilleurs élèves des énergies propres.

À des degrés divers, les États de l'UE se sont lancés dans une course aux énergies renouvelables pour respecter les objectifs du plan climat. Qu'il s'agisse de la consommation ou de la production d'énergies vertes, les pays nordiques arrivent toujours dans le peloton de tête. La Finlande couvre environ un quart de ses besoins en électricité avec de l'hydraulique et de la biomasse (matières organiques). Le Danemark est champion du monde de la production d'éolien «offshore». La Suède, dont 50 % de l'électricité proviennent du renouvelable, mise depuis quelques années sur la biomasse. Ces trois pays devraient tenir sans problème leurs objectifs européens, à l'horizon de 2010, d'après un rapport de la Commission sur l'avancement des pays de l'UE.

En revanche, Bruxelles souligne le manque d'investissement de l'Autriche, pourtant bien placée grâce à l'hydraulique (60 % de la consommation électrique). Si les efforts du Portugal depuis 2004 sont salués - seul État du Sud présent dans les meilleurs élèves -, Bruxelles doute que les objectifs soient atteints. En queue de classement, on retrouve les grands pays européens, gros consommateurs d'énergie : la Grande-Bretagne, l'Allemagne et la France, en raison principalement du poids du nucléaire. Bruxelles note dans son rapport un fort développement des énergies vertes à Berlin. La crise risque cependant de doucher ces bonnes intentions.

Anne Cheyvialle
Le Figaro
23/04/2009

Aucun commentaire: