@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

dimanche 6 juin 2010

*Daniel Cohn-Bendit demande la tête de Jean-Vincent Placé*

***Daniel Cohn-Bendit demande la tête de Jean-Vincent Placé :

Le leader d'Europe Ecologie a traité samedi le numéro 2 des Verts de «crétin», devant près de 500 militants réunis pour une convention inter-régionale à Paris.

Le leader d'Europe Ecologie Daniel Cohn-Bendit a réglé ses comptes avec le secrétaire national adjoint des Verts Jean-Vincent Placé samedi après-midi devant quelques 500 militants écologistes réunis pour une convention inter-régionale à la Cigale à Paris.

Devant la salle, Dany a exigé «une charte éthique et un comité éthique qui dira si cela se fait qu'un militant parle d'Eva Joly comme Jean-Vincent Placé l'a fait». L'eurodéputé faisait allusion à une attaque du numéro 2 des Verts sur l'âge d'Eva Joly. Daniel Cohn-Bendit a ajouté : «Jean-Vincent est un crétin. Crétin, je ne l'ai pas dit aux journaux, je le lui ai dit à lui ». Jean-Vincent Placé, qui n'était pas présent dans la salle, n'a pas pu répondre. La secrétaire nationale des Verts Cécile Duflot l'a fait à sa place : «La non-violence fait partie de nos valeurs. Il faudrait que l'on commence à se l'appliquer à nous-mêmes ».

Par Rodolphe Geisler
Le Figaro
05/06/2010

***A la veille de la convention nationale sur l'avenir du parti, des piques lancées par Jean-Vincent Placé réveillent le spectre des tensions internes. Le numéro 2 des Verts qualifie l'évolution du mouvement de «bide».

Alors que l'objectif affiché de la convention inter-régionale d'Europe Ecologie, qui se tiendra samedi à La Cigale à Paris, est d' «avancer dans (la) réflexion sur l'avenir du rassemblement des écologistes», les responsables du parti donnent surtout l'impression d'avoir du mal à s'unir. Après les critiques échangées en avril entre Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts, et l'eurodéputé Daniel Cohn-Bendit (Europe Ecologie), c'est au tour de Jean-Vincent Placé, numéro 2 du parti, de relancer une polémique.

«Un bide total»

Le bras droit de Cécile Duflot a affirmé jeudi que la question de la structuration du mouvement, thème central de la rencontre de samedi, «n'intéresse pas grand-monde». Pis, c'est un «bide totale», assure-t-il. «Quand on demande aux militants : est-ce que vous êtes pour le parti-réseau, la fédération ou la coopérative, les gens se regardent en se demandant de quoi il s'agit», estime Jean-Vincent Placé, qui reproche à «Dany et ses amis» la «voie pas dynamique» dans laquelle ils ont axé les débats. A cause de cela, la campagne d'adhésions est aussi «en train de devenir un bide», assène-t-il, reconnaissant en revanche «une volonté très forte d'unité, de rassemblement, de travail sur le fond» et que «Dany et Cécile s'entendent bien».

Cécile Duflot n'a guère tardé à répliquer. Jean-Vincent Placé «a tort», estime la numéro un des Verts. «Le débat est peut-être technique mais il est nécessaire et surtout fait avec sincérité», assure-t-elle. «Créer un mouvement tel que le nôtre est toujours complexe, mais il ne faut jamais critiquer sans agir», poursuit-elle. Et d'affirmer que dans les régions où les débats sur la forme future d'Europe Ecologie ont commencé, «les tensions n'existent pas» entre Verts et Europe Ecologie.

Paix retrouvée entre Duflot et Cohn-Bendit

Ce différend survient alors même que Cécile Duflot et Daniel Cohn-Bendit étaient enfin parvenus à des relations apaisées, du moins officiellement, après quelques échanges acides par voie de presse. «Dany» avait notamment dénoncé la «vision passéiste» de Cécile Duflot concernant le parti créé en octobre 2008, tandis qu'elle-même émettait des réserves face au projet de «coopérative politique» de l'eurodéputé, inquiète des «déceptions» pouvant découler des « rénovations hâtives». L'accalmie était finalement venue début mai. Face à la presse, les deux leaders écolos avaient affirmé leur «respect mutuel» tout en affichant leurs «différences».

Pauline Fréour
Le Figaro


***A SUIVRE... ;-)

Bien à vous,

Morgane BRAVO

Aucun commentaire: