@ECOLOGIEI

@ECOLOGIEI
2008 création du Blog, From Paris, France : 2006 création du HUB (VIADEO) *21ème Siècle-'ECOLOGIE & INNOVATION': DEVELOPPEMENT DURABLE DU XXIe siècle!2.0* Think Tank International : + de 3000 membres. *Morgane BRAVO Avocat de formation, études & expérience Diplomatique, Sciences Politiques... « Euroblogeur »...2002 en France : Candidate (titulaire) aux élections Législatives, dans la 14ème Circonscription de Paris. 16e arrondissement (Sud). Fondatrice *Morgane BRAVO, from Paris, France. She's graduate Lawyer and have a Master’s degree in Diplomacy & Political Science...Diplomatic experience.

jeudi 26 novembre 2009

***CLIMAT : LA CONFERENCE 2010...A MEXICO...***

"L'AMERIQUE LATINE"
*NUANCE : "L'AMERIQUE LATINE",
L’expression Amérique latine peut désigner :

*Selon un critère linguistique, l’ensemble des pays du continent américain où l’on parle l’espagnol ou le portugais.

*L’Amérique latine comprend donc la majeure partie de l'Amérique du Sud, de l’Amérique centrale et en partie l’Amérique du Nord (le Mexique).

*À l'exception éventuelle de Haïti, le français, malgré son caractère de langue latine, ne joue guère de rôle pour définir l'appartenance à l'Amérique latine.

Source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Am%C3%A9rique_latine

******************************
Nicolas Sarkozy est au Brésil pour rallier les pays d'Amazonie à la position européenne.

C'est une tradition : les présidents français veulent porter le dialogue Nord-Sud. Cette fois-ci, l'entente entre les deux hémisphères passe par les négociations sur le climat à dix jours de l'ouverture du sommet de Copenhague. Nicolas Sarkozy atterrira donc jeudi en début d'après-midi, à Manaus, au Brésil, pour intensifier les pourparlers à la veille du sommet de Copenhague. Il est l'hôte d'une rencontre organisée par le Brésil avec les dix pays amazoniens. Il remontera dans l'avion le lendemain, vers l'île de la Trinité, près du Venezuela, qui accueille le sommet des 53 pays membres du Commonwealth - dont l'Inde, que Sarkozy veut convaincre -, pour plancher sur le même sujet.

Reçu à Manaus par son ami le président brésilien Ignacio Lula da Silva, Nicolas Sarkozy n'est pas totalement un étranger dans cette conférence amazonienne, puisque la Guyane française partage sept cents kilomètres de frontière avec le Brésil. Le chef de l'État a beaucoup hésité avant ce déplacement éclair au cœur du premier poumon forestier de la planète, dans l'ancienne capitale du caoutchouc, la plus humide du brésil. Mais il cherchait depuis deux mois une fenêtre de tir pour relancer une diplomatie du climat de plus en plus languissante.

Dès le G20 de Pittsburgh, fin septembre, la France a réclamé un sommet intermédiaire avant celui de Copenhague, qu'elle n'a jamais obtenu. Le sommet régional de l'Asean, qui se tenait à la mi-novembre en Asie du Sud-Est, a été un instant envisagé. «Les Américains voulaient préserver le voyage officiel d'Obama en Chine», décrypte un collaborateur du chef de l'État.

C'est finalement du côté brésilien que s'est ouverte l'opportunité diplomatique tant recherchée d'enfoncer un coin dans le tête-à-tête entre Pékin et Washington. Sous la forme d'un «pacte» entre la France et le Brésil, qualifié de «bible climatique» par le président Lula. Cette alliance entre un «vieux pays industrialisé» et un «nouveau pays émergent» - et troisième pollueur de la planète pour cause de déforestation massive - entend démontrer que les pays du Nord et du Sud peuvent s'entendre sur des objectifs communs. Même s'il n'est mandaté par aucun homologue européen, Nicolas Sarkozy veut aussi renouer avec la technique du forcing qui lui a si bien réussi quand il était président de l'Union, alors que «la présidence suédoise du Conseil européen s'en tient à une incarnation très classique de sa fonction», note-t-on dans l'entourage élyséen : «Elle préfère refléter les positions des Vingt-Sept plutôt que de les anticiper». Le chef de l'État ne veut pas rater cette chance d'apparaître comme l'un des acteurs centraux du consensus qui pourrait, à la dernière minute, être arraché à Copenhague autour d'un accord politique qui serait transformé en traité dans le courant de l'année 2010. Aujourd'hui à Manaus, et demain, lors du sommet de la Trinité, Sarkozy veut donc convaincre les petits pays de s'associer à l'initiative franco-brésilienne.

De notre envoyé spécial à Manaus, Charles Jaigu
Le Monde
26/11/2009
***********************************

***Copenhague 2009 ou… Mexico 2010 ?...
http://developpementdurablexxis.blogspot.com/2009/11/climat-copenhague-2009-ou-mexico-2010.html

*Mensaje a la Nación, Tercer Informe de Gobierno. Medio Ambiente Gobierno Federal, Presidencia de la República, Felipe Calderón Hinojosa.
http://developpementdurablexxis.blogspot.com/2009/11/mexique-mensaje-la-nacion-tercer.html ***

Bien à vous,

Morgane BRAVO

Aucun commentaire: